Philippines : entre oppressions et révoltes

635493996253451401-Philippines-embassy-protestPREMIÈRE PARTIE

Publié dans le Crassier Rouge de l’hiver 2015

Par Hugo A.

C’est à l’aube du 16 Mars 1521 que Fernand de Magellan posa pour la première fois le pied sur Homonhon, petite île du centre est des Philippines, geste malheureusement symbolique de l’histoire de cet archipel.

Conquis en 1570 par la couronne d’Espagne, le royaume de Maynila, fut renommé Manille par Miguel López de Legazpi, conquistador en charge de l’expédition. Ce dernier, arrivé quelques semaines auparavant, prétextant négocier une alliance avec Sulaiman III, Rajah de Maynila marchera peu après sur la ville puis sur le royaume, utilisant principalement les tribus Cebuanos, alors en guerre contre les royaumes musulmans.

Les Indes Orientales Espagnoles prospérèrent grâce à la route du galion de Manille deux siècles et demi durant, hispanisant et christianisant l’archipel, supprimant coutumes et religions, uniformisant identités et langues et s’accaparant la propriété des terres colonisées.

C’est en 1896 que les autorités espagnoles apprirent l’existence du Katipunan, société secrète  crée en 1892 dans le but d’unir et de libérer les Philippines du joug Espagnol. Son influence auprès du peuple avait crut au point où, à l’heure de sa découverte par le gouvernement colonial, la révolution ne pouvait être stoppée. Les débuts de la révolution furent laborieux, la défaite des rebelles menés par Andrés Bonifacio, co-fondateur du Katipunan, à la bataille de San Juan del Monte, n’empêcha cependant pas le reste de l’archipel de se soulever, notamment dans la province de Cavite que les révolutionnaires, conduits par Emilio Aguildano, contrôlèrent rapidement.

A l’issue de la convention de Tejeros, Aguildano devint le premier président de la république des Philippines le 22 Mars 1897. Contrairement à Bonifacio, refusant tout compromis avec les Espagnols, Aguildano envisageait une trêve. En résultèrent l’assassinat de Bonifacio, quelques mois après les élections, et la signature du Pacte de Biak-na-Bato, le 14 Décembre. Ce pacte négociait un cessez-le-feu entre le royaume d’Espagne et la république des Philippines, l’amnistie d’Aguildano et son exil à Hong-Kong pour la modique somme de 800 000 $.

Cependant, le conflit prit fin lorsque que l’armée Américaine, en guerre contre l’Espagne, capturait Manille le 13 Août 1998.

À l’issue de la guerre, fût signé le traité de Paris négociant le transfert des Philippines sous l’autorité des États-Unis. Malgré le refus du traité par les révolutionnaires, Les États-Unis assirent leur domination et marquèrent les premiers pas d’une fertile carrière dans l’impérialisme. torité des États-Unis. Malgré le refus du traité par les révolutionnaires, Les États-Unis assirent leur domination et marquèrent les premiers pas d’une fertile carrière dans l’impérialisme. Après trois longues années de répression, détruisant des villages entiers, torturant et confinant des civils dans des reconcentrados, camps de concentrations surpeuplés,   ayant périt fût estimé à 250 000.

À la suite de la commission Schurman, les Etats-Unis reconnurent les aspirations du peuple Philippin à l’indépendance, tout en estimant que ce dernier n’y était pas préparé. C’est ainsi que la commission Taft, uniquement composée d’Américains fut reconnue comme l‘unique corps législatif des Philippines le 16 Mars 1900. Cette dernière forçant alors l’enseignement de l’Anglais au sein d’un système éducatif mis en place par leurs soins, ou encore la privatisation des terres alors possédées par le clergé.

Une œuvre de libéralisation aussi brutale qu’autocratique qui affecte toujours l’archipel et qui marqua le début de la domination Américaine sur les Philippines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s