Alain Soral ou l’incohérence politique

 

SchŽma mars 2016
>Voir en grand<

Publié dans le Crassier Rouge de l’automne 2015

 

Par Hedi Z.

En moins de 10 ans, Soral à réussi à s’imposer comme étant la nouvelle figure de la « rébellion » nouvelle génération. Du néonazi crâne rasé au jeune issu de l’immigration, Soral a séduit de nombreux adeptes à grand coup de discours bancal à la pertinence douteuse. Son objectif ? « Construire derrière le concept de la Nation une unité nationale entre toutes les catégories sociales françaises » comme il le dit si bien sur le site de son association « Egalité et Réconciliation ». Mais la vérité est toute autre. Derrière le masque du prétendu révolutionnaire nationaliste « anti-capitaliste », se cache en fait un « charlatan » au discours simpliste et populiste et à une réflexion « anti-système » vide de toute analyse de classe.

Sa principale force réside dans la création d’un auditoire au sein des quartiers populaires. Auditoire qu’il a su se faire en jouant des crises identitaires et politiques créées depuis quelques années par le système capitaliste. L’État, qui à grand renfort de politiques libérales a abandonné les quartiers populaires, a permis à Alain Soral d’exploiter une colère légitime et de s’en créer un fond de commerce en prônant l’égalité et en tendant la main à de nombreux jeunes issus de l’immigration, détournant au passage la lutte pour la Palestine, sujet qui trouvait écho au sein des quartiers populaires.

Paradoxalement, cette séduction et ce rapprochement ne l’empêchent pas de continuer à s’affirmer en tant que suprémaciste français et de clamer haut et fort que la condition française est un héritage qui se doit de se préserver de « l’arrivée de nouveaux arrivants ». Régulièrement, sur son site, il n’hésite pas à légitimer la notion de « Français de pure souche », balayant donc toute aspiration à l’égalité. Soral est conscient de ses contradictions de discours, mais l’essentiel est ailleurs : en conquérant le cœur des jeunes de banlieue, il réussit deux tours de force. Neutraliser une force de contestation populaire, voire se l’approprier en l’orientant par son influence.

Soral a réussi à profiter des interstices du système qu’il dénonce pour en faire ainsi son fond de commerce.

Mais derrière ce prétendu leader politique se cache surtout un vrai chef d’entreprise qui use des mêmes stratégies du système qu’il prétend combattre pour pouvoir étendre son empire. En effet , Alain Soral est un véritable entrepreneur . En créant Egalité et Réconciliation, il s’est avant tout créé une vitrine lui permettant de faire la promotion de son imposture idéologique et de ses produits. Mais cela lui permet avant tout d’épandre sa propre marque. La page d’accueil du site d’Egalite et Réconciliation renvoie à 4 boutiques : « Au bon Sens », magasin bio, « Sanguisterrae », boutique de vin, « Instinct de Survie » boutique survivaliste surfant sur la nouvelle mode de l’extrême-droite et enfin « Kontre Kulture », la plus célèbre des firmes d’Alain Soral, maison d’édition obscure qui lui permet à la fois de diffuser son fourre-tout idéologique à travers la vente de différents ouvrages.

Derrière ces 4 boutiques se cache la même entreprise : « Culture pour tous ». Cette SARL, créée en 2011, appartient à hauteur de 80% à Alain Soral. L’entreprise a fait de lui un millionnaire. Par exemple en 2014, son entreprise réalisa un chiffre d’affaires de près de 2 millions d’euros. Derrière cette popularité virale et ce prétendu statut de « Chef des Dissidents », Soral a surtout réussi à profiter des interstices du système qu’il dénonce pour en faire ainsi son fond de commerce.

L’image qu’il a réussi à créer de lui-même est une imposture basée principalement sur des mensonges et des mythes infondés. Comme par exemple sa prétendue appartenance au PCF, qu’il doit uniquement à son adhésion à un mouvement créé par lui-même et par deux de ses amis du nom de « Collectif des travailleurs Communistes des Médias » qui n’a eu strictement aucun lien avec le parti.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s